Flat white : recette et explication

crema-expresso

Êtes-vous amateur de café ? Café noir ou plutôt café au lait ? Personnellement, je l’aime sous toutes ses formes ! Qu’il soit expresso, noisette ou encore cortado, ses effluves séduisent toujours mes sens.

Je vous propose de découvrir la recette d’un café méconnu : le flat white ! À ne pas confondre avec le latte ou le cappuccino, cette boisson lactée est forte de café ! À base d’expresso et de mousse de lait, elle séduit par sa texture veloutée et ses arômes prononcés.

Découvrons tout de suite ses particularités et les différentes façons de le préparer, avec ou sans machine à café !

Le flat white : c’est quoi ?

Le flat white est une boisson à base de café et de lait, mais non ce n’est pas un cappuccino. Elle se déguste chaude, dans une tasse en céramique ou en porcelaine de contenance assez large (150 mL à 180 mL) .

Le breuvage se compose de :

  • lait chauffé à la vapeur ;
  • micromousse : mousse de lait obtenue à l’aide de la buse vapeur d’une machine à expresso ou d’un mousseur à lait. Aérée et légèrement sucrée, elle se compose de microbulles invisibles à l’œil nu, d’une texture veloutée et brillante.

Proche du latte dans sa composition, le flat white se distingue cependant par son goût plus corsé. Il possède en effet plus de café que de lait, ce qui fait ressortir la saveur de l’expresso.

Il conviendra donc aux amateurs d’arabica et aux amateurs de lait subtilement émulsionné.

Flat-white-recette-et-explication

La petite histoire du flat white

Les origines du flat white risquent de vous étonner ! Ni italien comme son cousin le cappuccino ou américain comme le café long, il tire ses racines du Pacifique. (1)

Les premiers documents faisant référence au flat white se situent en Australie, autour des années 1980. C’est à Sydney, au bar Moors Expresso, que ce café d’un nouveau genre est pour la première fois apparu sur la carte. D’autres le font naître à Canberra, la capitale australienne.

Des sources y font état d’une pénurie de lait de vache en 1985. Les cafés furent alors servis avec moins de lait et une fine couche de mousse se forma à la surface : un flat white en bonne et due forme !

Cette paternité est toutefois formellement contestée par le voisin néo-zélandais. Ils revendiquent en effet d’en être les inventeurs, soit par inadvertance en voulant réaliser un cappuccino, soit à dessein en voulant créer une alternative au café latte italien.

Dans tous les cas, le flat white est bel et bien océanien !

Il tire son nom de la fine couche de micro mousse de lait recouvrant sa surface :

  • ”flat” pour mince ;
  • ”white” pour le lait.

La recette du parfait flat white

recette-du-parfait-flat-white

Passons maintenant aux choses sérieuses avec la préparation du flat white ! Nous vous avons concocté deux versions, une pour les aficionados du Do It Yourself et une autre pour les férus de machines à café. (2)

Pour une tasse, il vous faudra :

  • 250 mL de lait entier ;
  • 7 g de café moulu à torréfaction moyenne ou une cuillère à café de café soluble ;
  • 30 mL d’eau ;
  • une tasse à café large en céramique ou porcelaine.

Allez c’est parti !

Sans machine à expresso

La micromousse

  1. Faîtes chauffer le lait à feu moyen et portez-le à frémissement (70 °C) ;
  2. Enlevez la casserole du feu et fouettez le lait jusqu’à ce qu’il double de volume ;
  3. Éliminez les grosses bulles en tapotant doucement le fond de la casserole sur votre plan de travail ;
  4. Versez la mousse dans un contenant avec bec verseur (ex : verre doseur ou petit pichet) .

L’expresso

  1. Retirez le portefiltre à l’avant de la machine à expresso ;
  2. Remplissez le filtre avec le café moulu et tassez-le ;
  3. Repositionnez le portefiltre sur la machine ;
  4. Remplissez le réservoir d’eau ;
  5. Allumez la machine pour faire chauffer l’eau au maximum ;
  6. Placez votre tasse pour recueillir le café expresso.

Avec machine à expresso

machine-flat-white

La micromousse

  1. Versez le lait dans le pichet en métal fourni avec votre machine ;
  2. Placez le pichet sous la buse vapeur et immergez l’extrémité dans le lait ;
  3. Allumez la fonction vapeur à son niveau le plus élevé et faire de légers déplacements de la buse pour étirer le lait ;
  4. Une fois le volume du lait augmenté d’environ deux tiers, plongez la tête de la buse plus en profondeur dans le lait ;
  5. Arrêtez lorsque le pichet est bien chaud ;
  6. Eliminez les grosses bulles en tapotant le fond du pichet sur votre plan de travail.

L’expresso

  1. Versez le café soluble dans votre tasse ;
  2. Ajoutez l’eau préalablement chauffée à haute température.

Technique du flat white

Étapes à suivre pour faire votre flat white comme un pro !

  1. Prenez votre tasse contenant le café expresso et le pichet contenant la micromousse de lait ;
  2. Rapprochez le bec verseur du pichet le plus près possible de la surface de l’expresso :
  3. Versez rapidement la micromousse dans l’expresso pour que la boisson forme un tout homogène ;
  4. Pour les adeptes du latte art, munissez-vous d’un stylet spécial etching afin de réaliser des dessins ou du topping avec du cacao en poudre (3) ;
  5. Dégustez votre flat white !

Ce breuvage délicieux se savoure aussi bien au petit-déjeuner que dans la journée, pour une pause café généreuse et corsée. Le flat white se marie très bien avec des biscuits au caramel ou aux zestes de citron.

Boisson lactée aux arômes puissants, le flat white fera le bonheur des amoureux du café ! Il conserve tout le goût prononcé de l’expresso, tout en étant légèrement enrobé d’une fine mousse de lait.

Facile à préparer en trois étapes seulement, il vous fera voyager aux confins de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande, dans une version revisitée du café au lait.

Changez du classique latte ou autre cappuccino, et partez à la découverte du café flat white ! Tout sauf plat, il vous régalera, vous et vos amis, en toute onctuosité !

Vous aimerez surement

    None Found