Le café suspendu : une histoire atypique pour ce geste solidaire

café-suspendu

Les cafés suspendus communément appelés « cafés solidaires » découlent d’une tradition italienne, plus précisément napolitaine. Ces dernières années, cette tradition tend à s’expatrier dans le monde entier.


Le café suspendu c’est avant tout un petit geste afin de s’impliquer au quotidien, pour la solidarité. Aujourd’hui, le monde a besoin d’actions singulières et collectives afin de donner une nouvelle impulsion contre les inégalités.

Vous avez envie de vous engager citoyennement ? Vous ne savez pas quelles actions entreprendre pour apporter un peu de chaleur dans le cœur de chacun ? Alors n’attendez plus … et offrez des cafés !

Le café suspendu : une histoire atypique pour ce geste solidaire

Le café suspendu, ou “caffè sospeso” pour les italiens, est une tradition née dans le café Grambinus à Naples, dans les années 1950. Cet élan de solidarité s’est ensuite répandu à d’autres bars napolitains.

Le concept est simple, vous commandez un café pour vous et un pour un client dans une situation plus précaire, qui ne pourrait pas se l’offrir. Vous buvez alors un seul café, tout en en payant deux !

Ce café, payé d’avance au bar, sera servi par le gérant aux plus démunis qui en feront la demande. A l’approche du vingt et unième siècle, cette tradition a fortement décliné, mais a été relancée par le maire de Naples, qui a choisi d’initier la journée du café suspendu.

café-suspendu-offert

Ainsi, chaque 10 décembre à Naples, le café suspendu est mis à l’honneur. Cette date est particulièrement lourde de sens puisqu’il s’agit également de la journée mondiale des droits de l’Homme.

Dans le même temps, la tradition du caffè sospeso a traversé les frontières pour rejoindre la France, le Royaume-Unis, les Etats-Unis. Ce sont des groupements de restaurateurs et de bars qui ont impulsé la démarche sur les réseaux sociaux. Le café suspendu a rencontré un engouement de la part de citoyens des quatre coins du monde.

L’engagement en France

Le café suspendu trouve un réel engouement au sein des grandes villes, là où la mixité sociale est la plus élevée.
Ainsi, Lyon, Lille, Nice ou Marseille sont des villes impliquées au sein de ce concept.


En ce qui concerne la région Parisienne, c’est la commune des Lilas, en Seine-Saint-Denis qui détient la palme des cafés suspendus. Effectivement, depuis 2013, l’association EVEIL et les commerçants de la ville ont soumis l’idée de créer la première “ville suspendue” (1).

Ce n’est donc plus seulement des cafés que vous pouvez offrir, mais toutes sortes de choses, diverses et variées.

café-suspendu-france

Le café suspendu : un don en attente parmi tant d’autre

La tradition du café suspendu s’est expatriée dans le monde entier, mais a laissé place à des “dons suspendus” à l’image du pays d’accueil :

  • En france, le café suspendu a été rattrapé par la “baguette suspendue”. La boulangerie Picquart par exemple, implantée à Saint Malo, a suivi cette initiative lancée en 2013. Vous payez deux baguettes, une pour vous, une qui sera donnée à une personne dans le besoin. Des boulangeries comme celle-ci, il y a aujourd’hui une centaine en France (2)
  • En belgique, ce sont les barquettes de frites qui remportent un franc succès dans cette démarche solidaire. A Arlon, par exemple, sept friteries proposent ce concept. (3)

Les dons suspendus remportent l’adhésion de nombreux donateurs : Le concept est simple, la démarche est rapide, sans complexité. C’est probablement pour cette raison que le don suspendu se répand en France sous des formes diverses.

  • A Compiègne par exemple, ce sont des pizzas ou encore des hamburgers qui peuvent être suspendus par les clients (4).
  • A Dijon, ce sont les soupes suspendues proposées par le restaurant LuLu Graine qui permettent aux personnes les plus démunies de bénéficier d’un plat chaud. Les clients laissent 2 euros à leur addition pour offrir cette soupe solidaire.

La démarche solidaire va plus loin avec des “services suspendus”. Certains commerçants proposent de suspendre un service plutôt qu’un produit.

  • A Toulouse par exemple, ce sont des coupes de cheveux solidaires qui sont proposés par la gérante du salon de coiffure Oz (5).
  • A Rennes, le directeur du Triangle, une salle de spectacle, a souhaité mettre en place le concept du billet solidaire. Chaque personne qui achete une place de spectacle se voit proposée de faire un don, qui peut être de quelques euros uniquement. La cagnotte approvisionnée permet alors d’offrir des places de spectacle (6).
  • Les livres suspendus ont également fait leur apparition en France ces dernières années (7).

Ces démarches, encore pour certaines à leurs débuts, n’ont pas fini de faire parler d’elle. Etre solidaire avec les personnes qui nous entourent devient possible à chaque coin de rue.

Faire don d’un café est un geste symbolique, faire don d’un livre ou d’un repas complet devient un geste engagé.

Un café suspendu, oui, mais pour qui ?

Vous pensez que les cafés suspendus sont distribués uniquement aux sans-abris ? La réponse est négative ! Si la majorité des cafés suspendus est distribuée par les commerçants aux sans-abris, des personnes aux revenus précaires peuvent parfaitement bénéficier d’un café suspendu.

Le concept repose sur la solidarité et la bienveillance de chacun. Si chacun de nous offre un café, chaque personne précaire pourra l’obtenir gratuitement.

Que ce soit pour suspendre un produit ou pour aller chercher un produit suspendu, aucun justificatif n’est demandé. Chacun est libre de donner ou de recevoir.


Au sein des enseignes qui participent à cette tradition, les cafés suspendus sont, en général, notés sur un tableau noir, ce qui permet aux potentiels bénéficiaires d’être informés de la possibilité de se voir offrir un café.

café-suspendu-bar

Comment trouver ces enseignes solidaires ?

Il peut être complexe de repérer les enseignes qui participent à ce projet solidaire.
Les réseaux sociaux, notamment Facebook, permettent de mettre en avant certaines démarches sur le territoire national.

A ce jour, c’est le site Coffee Funders (8) qui permet de trouver les cafés et restaurants proposant cet acte solidaire.
Pour ce qui est des autres commerçants, le plus simple est de demander …

Impulser de nouvelles résolutions dans votre quartier ?

Le concept, très présent en région Parisienne et aux alentours des principales villes française, peine à s’implanter sur les territoires plus ruraux.
Pourtant, la solidarité nait souvent d’un échange, d’une initiative personnelle …

Si chacun de nous demande aux cafés de la rue, à la boulangerie du quartier, à la librairie de coin s’il est possible de faire un don suspendu, les commerçants pourraient trouver ce concept pertinent et le mettre en œuvre.


Chacun de vous, chacun de nous, possède donc un rôle à jouer dans cet élan de solidarité qui grandit de jour en jour.

Vous aimerez surement

    None Found